Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La guerre en Ukraine a commencé le 20 février 2022. Outre les enjeux inter-impérialistes que nous avons déjà mis en avant, nous assistons à une guerre médiatique, une guerre de propagande impressionnante, tant en Russie qu’en Ukraine, et que dans les pays européens. C’est cette campagne de lavage de cerveaux  qu’il s’agit de dénoncer en montrant la fausseté de l’image lisse présentée par les dirigeants et médias des protagonistes et des médias européens.

Le tableau qui nous est présenté est celui d’une population russe ayant manifesté au début de la guerre, manifestations durement réprimées, mais tombée dans l’indifférence parce qu’abusée par les mensonges des dirigeants russes. Et du côté ukrainien, on nous brosse un tableau totalement uniforme de la population ukrainienne patriote, totalement dévouée à la défense du sol ukrainien, soutenant son dirigeant. Bref, un tableau excluant toute nuance, toute contradiction.  C’est cette absence de contradictions que nous voulons aujourd’hui dénoncer.

En effet, tant du côté des populations russe qu’ukrainienne ainsi que du côté des groupes politiques, des voix se sont élevées pour s’opposer à la guerre, ne soutenir aucun camp contre l’autre, au nom de la défense de la vie humaine. Ces réactions discordantes nous semblent fondamentales à souligner parce porteuses d’une perspective de fraternité, de vie, là où la classe dominante, dans la défense de ses intérêts stratégiques, politiques et économiques, lance des populations innocentes les unes contre les autres dans une perspective de destruction au service d’intérêts qui ne sont pas les leurs.

Pour étayer ceci, nous rendrons compte de réactions enregistrées au sein de la population et nous mentionnerons, en annexe, les coordonnées de divers groupes faisant partie de ce que l’on appelle traditionnellement  la Gauche communiste internationaliste, et qui ont pris nettement position contre la guerre.  Ces éléments ont été collectés grâce au travail de camarades dont le souci est de contrebalancer une propagande aliénante, grâce à des informations collectées sur le terrain. En particulier, nous pouvons signaler l’adresse d’un site particulièrement intéressant : Les oiseaux de la tempête | lettre d'info pour le communisme

En Russie d’abord.

D’après les informations dont nous disposons, la population a manifesté contre la guerre à plusieurs reprises depuis le 26 février.  Le nombre d’arrestations n’a cessé de croître au point  que plus de 7500 personnes auraient été arrêtées et 4366 emprisonnées dans 53 villes russes différentes.

Des centres de recrutements ont également été incendiés : il s’agirait d’une dizaine de bureaux  attaqués depuis le début de la guerre.  Dans les rangs des militaires, 220 militaires du corps des marines de la 155ième brigade auraient  refusé de participer à la guerre. Ainsi que 160 parachutistes russes et  2 unités de la garde nationale.  Des avocats russes signalent que des soldats de plus de 17 villes russes leur ont demandé de l’aide pour ne pas être envoyés en Ukraine ou pour pouvoir rentrer chez eux.

Il y aurait également eu des réactions du milieu politique.  Par exemple,  le Krass  (groupe anarchiste russe) a lancé une déclaration pour s’opposer à la guerre :

« arrêtez cette guerre ; crosse en l’air : pas de guerre entre les travailleurs de Russie et d’Ukraine, pas de paix entre les classes,  paix aux chaumière – guerre aux palais ».

Et en mars, un tract est écrit par « Esclave salarie internationaliste » contre la guerre : « pas une seule goutte de sang en défense de la patrie »

En Ukraine ensuite.

Il y aurait  eu des campagnes massives contre les déserteurs et les insoumis.

Une manifestation de femmes de la ville de Khosût, en Transcarpathie, aurait pris  d’assaut le bâtiment des bureaux de l’armée pour empêcher que leurs enfants et maris soient envoyés se battre au Donbass.  De même, à Kiev des épouses de soldats ukrainiens assiégés à Marioupol auraient manifesté pour exiger  l’évacuation de leurs maris.

Nous avons également eu connaissance de réactions diverses.

Par exemple, en mai, une unité située à Tcherkassy et déplacée vers le Donbass aurait refusé d’obéir à l’ordre de se battre, en  invoquant le manque d’armes et les pertes humaines. Des volontaires dépassés disaient avoir été abandonnés par leurs chefs militaires.

En Biélorussie.

Les syndicats biélorusses se sont opposés à la participation à la guerre en appelant à la refuser « la guerre entre Russie et Ukraine n’est pas notre guerre ».  En avril, des cheminots auraient mené une guérilla pour ralentir le déplacement des troupes, estimant ainsi aider à contre-carrer l’offensive sur Kiev « pour ne tuer ni militaires russes, ni chauffeurs bielorusses ».

En Grèce.

Des cheminots grecs ont bloqué l’expédition de chars américains fers la frontière ukrainienne.

Mais il est une autre voix qui s’est manifestée, c’est celle de ce qu’on appelle la Gauche Internationaliste.  Considérée souvent comme confidentielle et divisée, elle s’est pourtant exprimée de manière sans équivoque contre la guerre, reprenant ainsi la position classique qui a été la sienne dans l’histoire, du « défaitisme révolutionnaire », c’est-à-dire, de l’appel à déposer les armes et à ne pas les utiliser pour tuer des frères de classe.  Cette position a été unanimement relayée par les divers groupes de la Gauche Internationaliste parlant ainsi d’une seule voix, la voie de la perspective de la vie, face à la dynamique de mort et de destruction propre au  mode de production capitaliste, portée par sa classe dominante.  Au contraire, la  perspective solidaire, collective, allant vers la défense de la vie, est celle de la classe antagonique au sein du rapport global capitaliste, la classe dominée, le prolétariat. La Gauche Internationaliste fait partie intégrante de cette dynamique prolétarienne et en est en partie le porte-voix.

Le groupe Controverses – Forum pour la Gauche Communiste Internationaliste a publié un article relayant les noms des groupes politiques qui se sont exprimés clairement contre la guerre au travers d’analyses, prises de position ou tracts. Nous vous communiquons l’adresse du Forum : leftcommunism@gmail.com ainsi que la référence de l’article que nous venons d’évoquer : https://leftcommunism.org/spip.php?article482

Nous ne pouvons qu’inviter nos lecteurs à consulter ce texte pour se rendre compte du nombre de prises de position qui portent la voie de l’opposition à la guerre.

Conclusion.

Il est important de faire le lien entre des réactions au sein de la population et la prise de position des groupes de la Gauche Communiste Internationaliste. En effet, ces derniers sont réellement porteurs d’une perspective de vie, d’une société nouvelle, face à un mode de production qui n’amène que destructions de vies humaines, des conditions d’existence et d’environnement.

Lejardinier       Août 2022

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :